L’Alter Quintet : Musique traditionnelle sud-américaine ?       Jazz ?     Tradition classique ?
Un quintet dont la force et la particularité se trouvent dans l’élément non écrit, c’est-à-dire dans l’improvisation, et dans la complexité rythmique, héritage sud-américain.
Un groupe de musique de chambre, par sa forme, mais dont le traitement du son et l’esthétique sont loin de suivre les canons traditionnels du genre.L’Alter Quintet est une expérience musicale passionnante proposée par la fraîcheur créative et l’indiscutable musicalité de cinq musiciens d’exception. Ce groupe, né des explorations musicales de ces musiciens très présents sur la scène variée de la « world music » parisienne et de leurs compositions inspirées, nous invite au voyage à travers un répertoire de thèmes originaux aux arrangements inattendus et raffinés. Il manifeste l’existence d’une force singulière dans la création de nouvelles—et audacieuses—tendances en musique de chambre pour cordes. En mêlant l’esthétique du quartet classique aux styles sud-américains contemporains, par un jeu honorant l’une et l’autre référence, L’Alter Quintet propose une modification de l’état actuel de l’art musical des ensembles à cordes.Fondé en 2006 et constitué par Inocente Carreño, Alfonso Pacin, Anne Le Corre, Jean-Luc Pino et Romain Lécuyer, L’Alter Quintet s’est constitué au croisement des trajectoires de ces cinq musiciens :Anne Le Corre, issue de la tradition de chambre classique, rencontre à Buenos Aires Romain Lécuyer, autre français plongé dans le monde du tango profitant de son long séjour en argentine pour se mêler à l’univers du folklore et du jazz. Alfonso Pacin, argentin, rentrant des Etats-unis après avoir fini ses études au Berklee college of music, collabore régulièrement avec Jean-Luc Pino, vieux baroudeur de la scène du jazz parisien et de la musique du monde en France. Inocente Carreño, aristocrate de la musique vénézuélienne, violoniste virtuose et chef d’orchestre installé depuis longtemps à Paris, rencontre sur un bateau Alfonso Pacin pour jouer avec lui de la musique mexicaine dans un groupe mariachi. Anne Le Corre et Romain Lécuyer forment avec Alfonso Pacin le trio de musique argentine « De Madrugada ».
Finalement, et pour fermer le cercle, ces cinq musiciens décident un jour d’entreprendre la merveilleuse aventure de créer un ensemble à cordes qui ne jouera pas la musique prévisible qu’on attend mais qui, fidèle à l’ouverture musicale originale de chacun de ses membres, suit le chemin exaltant de la dissidence. Enfin, avec la conviction des passionnés, ils arrivent à trouver des espaces invraisemblables dans des calendriers saturés pour pratiquer ce joyeux rituel : créer un imaginaire commun en exprimant par les cordes les rythmes étonnants des musiques traditionnelles sud-américaines, le « feeling » du jazz, la magie du quintet à cordes…      Cet ensemble étonnant est un collectif de musiciens qui, en promouvant un répertoire sud-américain d’avant-garde par le biais de représentations, d’enregistrements et d’évènements à visée pédagogique, cherche à développer le langage musical de son temps.

Version Texte

www.alterquintet.com